#Sport l'ASPTT tombe de haut

l'ASPTT tombe de haut

Partager sur Facebook Partager sur Twitter
l'ASPTT tombe de haut
Publié le 11/10/2018 | Sport

L’ASPTT Mulhouse/Rixheim s’est inclinée 26-31 samedi face à une réserve ivryenne, certes composée de joueurs d’avenir, mais qui ne représentait de loin pas un obstacle insurmontable.

Une fois n’est pas coutume, les jaunes et noirs de l’ASPTTMR évoluaient un samedi soir à domicile. Les locaux entament la rencontre tambour battant (5-1, 5e ) avec un Frid auteur de ses trois seuls buts de la partie. On se dit alors que la rencontre va être à sens unique, mais ce fut tout le contraire. L’ASPTTMR mène encore (8-6 12e ), mais Petit et Mohamed (auteurs des sept premiers buts de leur équipe) profitent du peu de repli local et d’un Lehmann peu à son avantage pour égaliser (8-8, 17e ).

Si Thuet transforme tous ses 7 m (4 au total) - les seuls ballons qu’il aura de la partie -, Ivry II prend pour la première fois l’avantage sur un but de Salignat Plumasseau (9-10, 22e ). Les visiteurs continuent sur leur lancée (10-12, 26e ). Du côté local, Julien Petit prend la place d’un Lehmann transparent dans son but et s’illustre par deux arrêts consécutifs (12-12, 29e ) avant que l’intenable Mohamed ne permette à son équipe de rentrer aux vestiaires avec un but d’avance : 12-13.

Le pire est pourtant à venir pour l’ASPTTMR. Ivry signe un 4-0 (5-0 sur l’ensemble des deux mi-temps) et mène largement (12-17, 35e ) sur un but de Joseph. L’entraîneur Di Certo prend un temps-mort pour recadrer son groupe. Benjamin Piningre, le meilleur Mulhousien, signe un triplé (15-17, 38e) et relance les siens. L’ASPTTMR demeure au contact (16-18, 40e ) avant le trou noir. Ivry, grâce au portier Bernard et au trio Cochery - Petit - Mohamed, signe un 7-0 en quatre minutes qui s’avère décisif (16-25, 44e ).

Du côté local, c’est le néant total. Les anciens Cherrier et Gallotte sont à court de forme, les jeunes peu utilisés et que dire des nouveaux Frid et Ighirri ! Après un départ canon, Frid est retombé dans ses excès d’individualisme tandis qu’Ighirri a été inexistant pendant 45 minutes, tant défensivement qu’offensivement, avec de nombreuses pertes de balles. Il sort enfin de sa léthargie en marquant cinq buts entre la 45e et la 53e , mais le match était déjà joué. Cochery puis Salignat-Plumasseau crucifient le portier Petit, pourtant auteur de plusieurs arrêts (5 de la 52e à la 56e ), et Ivry se balade (19-26 à la 49e , 20-28 à la 50e ). Le dernier sursaut local (24-28 à la 55e , 25-29 à la 57e ) est vain. Ivry l’emporte fort logiquement 31-26 dans un silence de cathédrale.

Si Andlauer (peu utilisé en attaque), Petit, Thuet et surtout Benjamin Piningre n’ont rien à se reprocher, il n’en est pas de même pour le reste du groupe présent qui n’est vraiment pas dans le rythme. Est-ce un simple accident de parcours pour l’ASPTTMR ? La venue de Semur dimanche prochain et surtout le déplacement à Livry-Gargan lui permettront d’y voir un peu plus clair.

L'Alsace : 08/10/18

 

#Vidéos

En savoir plus

En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse, de pertinence et de publicité.