#Sport Victoire de l'ASSM Pfastatt face au FCM au palais des Sports

Victoire de l'ASSM Pfastatt face au FCM au palais des Sports

Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Victoire de l'ASSM Pfastatt face au FCM au palais des Sports
Publié le 04/04/2017 | Sport

Les « Bleus »  ont remporté le derby de la M2A avec la manière face au FC Mulhouse (77-87) dimanche au Palais des sports.

Notre photo: l’image insolite du derby est aussi son dernier tournant. On joue la 38e minute lorsque Johan Grebongo inscrit le panier avec la faute (la 5e de David Acker) qui scelle la victoire des Bleus. (photo Jean-Laurent Soltner)

Les deux formations se présentent au complet mais l’essai de Fabien Daure, blessé à la cheville lors du dernier entraînement, n’est pas concluant et le meneur titulaire des « Bleus » doit rapidement abandonner ses coéquipiers. Les Mulhousiens prennent les rênes de la partie dans les premières minutes (10-4 à la 3e) grâce à des réussites de Théo Diehl, Jonathan Godin, Mathieu Gitta et David Acker. Nos joueurs sont en apnée et l’écart culmine à 10 points après un lancer franc de Godin (20-10 à la 9e). L’entrée en jeu de Bacasso Minté dynamise la raquette pfastattoise. Ses cinq points sous le cercle, auxquels s’ajoutent ceux des deux paniers primés de Quentin Diehl (il sera l’auteur d’un remarquable 7/13 derrière l’arc au final), permettent à notre équipe de passer devant pour la première fois (20-22 à la 12e). Malgré les efforts d’Alexandre Hergott, David Acker et Jo Godin, le FCM cède peu à peu sous les coups de boutoir de Quentin Diehl et Mario Porter bien servis par les meneurs Zaïnoul Bah et Kévin Marjoulet. Damien Thibedore défend fort et le jeune Anthony Spinali apporte son écot. La mi-temps est sifflée sur le score de 35-42.

« Ça aurait pu basculer »

Nos joueurs reviennent sur le parquet déterminés à étouffer les velléités de retour adverses. Dans le sillage de Johan Grebongo, Quentin Willig et Quentin Diehl, ils se détachent au score (39-53 à la 23e). Zaïnoul Bah distille des caviars et les supporters pfastattois exultent lorsque Mario Porter marque avec la faute pour donner 15 longueurs d’avance aux siens (47-62 à la 28e). Jo Godin parvient à se libérer de l’étreinte de son vis-à-vis Bah et réduit le score. Deux paniers de Keaton Miles (son premier) et de l’excellent Théo Diehl (12 points et 11 passes au final) ramènent le FCM dans la partie avant le money time (58-65). Les affaires se corsent pour les « Bleus » après la 4e faute de Grebongo. Il y a match après deux réussites derrière l’arc de Mathieu Gitta et Alex Hergott (71-74 à la 36e). Heureusement pour notre équipe, Quentin Diehl ne tremble pas et inscrit son 7e panier primé au meilleur moment. A deux minutes de la fin, Jo Grebongo, revenu en jeu, marque un panier spectaculaire avec la faute (la 5e de David Acker), scellant l’issue de la rencontre. Quentin Willig et Zaïnoul Bah achèvent l’ouvrage pour la plus grande joie de notre délégation.

C’est une journée historique pour l’ASSM, qui remporte son premier match officiel face au FCM au Palais des sports et assure son premier maintien sportif en Nationale-2.

« C’était un très beau match » commente Jean-Luc Monschau. « Les deux équipes ont bien joué et rendu la partie spectaculaire. Le score final correspond à l’ensemble du match. On a compté jusqu’à 15 points d’avance qu’on s’est fait reprendre sous l’impulsion de Godin et Diehl. Ça aurait pu basculer quand ils sont revenus à 3 points et il a fallu, à ce moment-là, recourir à quelques actions énergiques. On a eu du mal en début de match. Fabien Daure a essayé mais n’était pas en capacité d’évoluer au niveau d’intensité souhaité. Zaïnoul Bah et Kévin Marjoulet ont bien tenu le poste. Les Mulhousiens ont mis tous leurs tirs et on a commis plusieurs erreurs défensives. On les a corrigées par la suite pour globalement bien défendre. On a été adroits à 3 points, pris davantage de rebonds offensifs que nos adversaires, et perdu peu de ballons. Quand ces 3 secteurs fonctionnent, la victoire est souvent au bout. Le FCM a fourni l’un de ses meilleurs matchs et je suis d’autant plus satisfait qu’on ait réussi à le gagner ».

« La meilleure équipe a gagné » souligne le « Doc » Roland André, qui regrette: « Il nous manque quelques guerriers qui savent se battre dans les moments décisifs. On luttera pour le maintien jusqu’au bout. En cas de victoire sur Montbrison, il est possible qu’il se joue dans les dernières minutes du dernier match à Clermont ».

La fiche technique:

FC Mulhouse – ASSM Pfastatt 77-87.

Mulhouse, Palais des sports. 1000 spectateurs.

Les quart-temps: 20-17, 15-25; mi-temps 35-42; 23-23, 19-22.

Arbitres: MM. C. Funfrock et M. Schuller.

FCM: 31 paniers sur 65 tirs dont 8 sur 24 à trois points (Godin et Hergott 3), 7 lancers francs sur 12, 31 rebonds (Acker 8) dont 9 offensifs (Acker et Hergott 2), 17 passes (Diehl 11), 10 balles perdues (Traoré, Diehl, Godin et Hergott 2), 4 interceptions (Miles 3); 17 fautes provoquées (Acker 6), 17 fautes personnelles et une antisportive (Godin), Acker éliminé. Evaluation collective: 77. Les points: Miles 4 (2), Diehl 12 (24), Godin 14 (14), Acker 20 (20), Gitta (cap.) 8 (2) puis Traoré (-5), Halbwachs (0), Djadjo 4 (5), Hergott 15 (14). Non entré en jeu: Dalmazir. Entraîneur: Amdouni assisté de Rieth.

ASSM: 35 paniers sur 70 tirs dont 9 sur 18 à trois points (Diehl 7), 8 lancers franc sur 15, 38 rebonds (Minté 11) dont 13 offensifs (Grebongo 4), 20 passes (Bah 9), 7 balles perdues (Willig 2), 10 interceptions (Bah et Diehl 3); 18 fautes provoquées (Bah 5), 17 fautes personnelles. Evaluation collective: 109. Les points: Diehl (cap.) 24 (26), Grebongo 13 (15), Daure Saada (-2), Willig 14 (10), Porter 17 (18) puis Marjoulet (-1), Bah 4 (16), Thibedore 2 (-1), Spinali 3 (3), Minté 10 (22). Entraîneur: Monschau assisté d’Etienne.

Entre parenthèses la note d’évaluation

 

#Vidéos

En savoir plus

En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse, de pertinence et de publicité.