m2A et Soléa prennent une nouvelle mesure de soutien à l’économie locale

24 juillet 2020 à 6h39 par Adeline ROCHA

Durant les cinq week-ends du mois d'août 2020, l'accès aux bus, trams et trams-trains* (*entre les stations Gare centrale et Graffenwald pour le Tram-Train) du réseau Soléa sera gratuit sur tout le territoire de l'agglomération.

RADIO ECN

Décision collective issue des groupes de réflexion post-déconfinement
Sous l’impulsion de Fabian Jordan, Président de m2A, cette gratuité des transports les samedis et dimanches d’août a été décidée en concertation avec Yves Goepfert, vice-président délégué aux transports et aux mobilités, Rémy Neumann, vice-président délégué à la commande publique et à l’urbanisme et Loïc Minéry, vice-président délégué à la cohésion sociale, Christiane Eckert et Alexis Steyaert, respectivement Présidente et Directeur de Soléa. Sur les cinq week-ends du mois d’août, les transports seront gratuits les samedis et dimanches.

Soutenir l’économie locale
Cette décision s’inscrit pleinement dans la continuité des groupes de travail « Sortie de crise économique » mis en place par m2A dans le cadre du déconfinement. Cette mesure sociale et environnementale vise également à accompagner et soutenir le commerce de proximité, le secteur du tourisme et l’attractivité territoriale dans son ensemble.

Soléa, le réseau de tout un territoire
Par cette action, m2A souhaite que les usagers et les habitants de l’agglomération puissent se réapproprier les transports publics et circuler sereinement sur le territoire. Les gestes barrières tels que la distanciation physique et le port obligatoire du masque à partir de 11 ans restent bien évidemment en vigueur dans tous les transports.
De son côté, Soléa continue d’appliquer les mesures déployées pendant le confinement, notamment concernant la désinfection quotidienne des véhicules.
« Cette décision s’inscrit dans la volonté affirmée de l’agglomération de promouvoir largement l’usage des transports publics et de valoriser les pratiques multimodales et durables. Dans le même temps, ces cinq weekends de gratuité s’inscrivent également dans une logique économique de soutien au commerce local. Collectivement, il nous faut construire les mobilités de demain, innovantes, multimodales et respectueuses de l’environnement. »

.